Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Conservation et vieillissement – la cave à vin

Posséder sa propre cave, belle, grande et bien fournie cave à vin… quel amateur de vin n’en rêve pas ?

Mais cela a beaucoup de contraintes, nécessite un bon budget, de la place, mais aussi de savoir sélectionner les vins à faire vieillir, en fonction de leur potentiel de garde, mais aussi de votre consommation ! Inutile de faire vieillir une caisse d’un grand cru que vous ne consommerez pas, ou trop tard, ou que vous servirez sur un plat sans accord…

Le choix de la cave a bien sur son importance. Avez-vous un local en sous-sol, dont la température est constante tout au long de l’année, l’humidité suffisante mais pas trop importante ? Pas de lumière extérieure, pas de vibration d’un train ou métro à proximité ? et bien sûr, bien saine, pas d’odeur ou de moisissure… ni de risque d’intrusion ? Ah, ces belles caves voutées de château, ça fait rêver, mais tout le monde n’a pas la chance d’en avoir à sa disposition avec son logement.

La solution est alors d’investir dans une cave à vin électrique. De nombreuses marques existent, et encore plus de modèles. La gamme se divise en fonction des utilisations. Si c’est pour palier à l’absence d’une bonne cave souterraine, pour stocker et faire vieillir le vin, orientez-vous vers les caves de vieillissement, avec température et hydrométrie contrôlée. Oubliez la porte vitrée, qui apporte de nombreux inconvénients : passages d’UV néfastes au vin, plus cher, moins bonne isolation (gaspillage énergétique et surcoût à l’usage)… Choisissez aussi la taille de la cave. Mais là, attention : ne pas se fier au nombre de bouteilles indiqué par le fabricant. J’ai eu personnellement la mauvaise surprise de remplir ma cave à vin avec 110 bouteilles pour une cave annoncée à 180 ! et ce, même en n’y mettant qu’une clayette sur deux, et uniquement avec des bouteilles « standard » (forme des bouteilles bordelaises). Sur ces caves encore plus que dans des casiers, la cave nécessite une bonne gestion, avec un bon répertoire : lorsque les bouteilles sont couchées, et certaines empilées, il faut savoir où se situe chaque bouteille, et éviter d’en oublier. Hors de question de sortir la moitié de la cave pour trouver une bouteille : les chocs, vibrations et globalement les mouvements ne sont pas idéaux pour le vieillissement.

Un petit rappel au passage : bien sûr, vous savez qu’une bouteille de vin se stocke couchée, pour que le bouchon reste humidifié par le vin. Mais si vous stocker aussi du cidre dans votre cave, ce dernier se conserve debout, pour limiter la surface d’échange entre le cidre et ses dépôts…



09/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi