Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Actu viticole


Encore la grêle sur les crus de Bourgogne

Le millésime 2014 s'annonçait exceptionnel. La météo très ensoleillée des le début du printemps a permis un bourgeonnement très tôt. Aucune gelée tardive n'est venue perturber cela. Les chaleurs s'annonçaient. Tout était rassemble pour les meilleurs conditions des plus grands vins de cette excellente région. Celle de la Romanée !

Mais le climat est capricieux. Je parle du climat au sens de météorologie, car en Bourgogne c'est également un synonyme de "cru". Non, ces derniers sont tout ce qu'il y a de plus régulier. Mais la météo, c'est plus complique. Même si les viticulteurs de la région ont investi dans des technologies avant-gardistes pour essayer de se prémunir de ces risques et aléas. Car dans les cotes bourguignonnes, cote de Beaune en particulier, d'étranges machines ont été installées. Des pulvérisateurs a iodure d'argent. Ils sont sensés intercepter les nuages de grêle.

Mais cela n'aura pas suffit. En cette fin juin, la grêle a dévasté la région, en particulier les plus grandes parcelles de la cote de Beaune. plus des 3 quarts des baies perdues. Le millésime 2013 avait déjà souffert de grandes pertes. l'année 2014 sera encore plus difficile pour ces vins prestigieux. Pire, cette année la grêle aurait même endommage les ceps sur certaines parcelles. Les dégâts pourraient impacter la production sur plusieurs année...

 

Pour aller plus loin sur cette actu : voir les acticles sur  lepoint.fr ; leparisien.fr

 

 


01/07/2014
0 Poster un commentaire