Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Vin : Coups de coeur et histoires d'un oenologue amateur

Cépages

Le cépage est la variété du raisin. Il en existe des centaines, certains sauvages, la plupart domestiqués et issus de croisements. On en connait très bien de certains : merlot, sirah, cabernet blanc, cabernet sauvignon... d'autres sont plus anecdotiques ou étranger. Car ceux que nous connaissons le mieux sont souvent ceux qui sont le plus utilisés dans nos régions. L'alsace en a même fait des dénominations sur ses AOC alsace et alsace grand cru : Alsace pinot noir, Alsace gewurztraminer... Pour les vins monocépages, c'est assez facile, et il est vrai que le cépage se retrouve directement dans le vin. Sur les autres continents, c'est souvent la règle : en californie, en australie, au chili...

 

Parmis les plus anecdotiques, on trouve par exemple dans le bordelais le petit verdot (et non pas "petit verre d'eau"). Quand il est présent dans un vin, c'est souvent à environ 1 ou 2%. Pourquoi si peu ? pourquoi le garder ? Le petit verdot est un cépage relativement primaire, dont la culture est difficile. Il reste près du sol, il est sensible à nombre de maladie... bref, c'est un cauchemar pour le vigneron. Mais pour le viticulteur, l’œnologue qui va définir l'assemblage, il offre un paramètre supplémentaire, une composante potentielle avec laquelle jouer pour obtenir le meilleur vin, celui qui correspond le plus à ce qui est recherché. Un peu de complexité, quelques arômes complémentaires, pour dégager un meilleur équilibre et une personnalité propre.



18/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi